Yearly Archives: 2018

Vous souhaitez vous informer ou vous former. Nous vous proposons:

Des ateliers de sensibilisation - ludique et pédagogique

  • Particulier, Professionnel, Entreprise, Association - Vous souhaitez vous sensibiliser ou sensibiliser vos équipes à l'écoresponsabilité (numérique notament). Découvrez les ateliers de sensibilisation et leur format ludique et participatif adapté à tous: Adultes et Adolescent..

Des formations à l'analyse du cycle de vie - Réalisation, utilisation, vérification

  • Vous êtes responsable environnement, concepteur, auditeur, analyste et vous vous intéressez à l'Analyse du cycle de vie en tant que futur pratiquant, commanditaire, auditeur ou utilisateur, nous avons développé des programmes adaptés à vos besoins

Des formations à la réalisation, à la vérification de PEP au format Ecopassport

  • Vous souhaitez valoriser votre démarche via la mise en oeuvre de déclarations environnementales de type III - PEP ecopassport. Consultez le catalogue, nous avons pensé à vous.

A venir, des programmes écoconception et éco-innovation

DDemain fait partie de la coopérative d'activité 3bis et est agréé en tant qu'organisme de formation.

Tags
Share

L’Analyse du Cycle de Vie est la méthode d’évaluation environnementale qui est aujourd’hui la plus aboutie. Analyse systématique de plusieurs indicateurs depuis l’extraction des ressources jusqu’à la fin de vie des produits, elle permet de cartographier les impacts environnementaux des produits et d’imaginer des alternatives techniques ou pratiques et d’éviter les transferts de pollution.

Disposer de cette vision globale est le point de départ d’une réflexion technique permettant d’atténuer les impacts des aspects les plus contributeurs à l’un ou l’autre des indicateurs.  Mais cette approche a ces limites! Les sauts technologiques ne sont pas légions. Une fois, l’optimisation technique, l’amélioration de la recyclabilité et les autres bonnes pratiques générales mises en œuvre, les limites semblent atteintes.

Il est alors nécessaire de repenser entièrement la solution pour aboutir à des alternatives innovantes. Face à ce constat, il n’est pas rare de considérer l’Analyse du cycle de vie comme limitée, procédurière et non adaptée… Et oui, nous négligeons un paramètre clé : l’approche fonctionnelle.

C’est cette approche qui permettra d’intégrer à la fois l’offre et la demande dans une stratégie d’économie circulaire et de faire des ponts entre approvisionnement durable, écoconception et économie de la fonctionnalité.

Ne pas oublier le service rendu

Réaliser une analyse du cycle de vie comme initier un projet d’écoconception, c’est commencer par définir le champ de l’étude incluant l’unité fonctionnelle. Celle-ci, définit dans la norme ISO 14 040 comme la « performance quantifiée d’un système de produits destinée à être utilisée comme unité de référence dans une Analyse du cycle de vie », recèle une puissance insoupçonnée. En effet, il ne s’agit pas d’évaluer directement les impacts d’un système mais du service qu’il rend ! Il s’agit donc de faire l’analyse fonctionnelle du système à évaluer et d’identifier quel est sa fonction principale ! Il faut alors s’affranchir de sa vision de producteur et se mettre à la place de l’utilisateur.

Ainsi l’unité fonctionnelle doit permettre de mettre en avant :

  • Une fonction – souvent exprimée par un verbe d’action (délivrer, transporter, …)
  • Un critère technique – quantifiable si possible
  • Une durée de service

Afin d’identifier si l’unité fonctionnelle choisie est pertinente, il est bon de se poser les questions suivantes :

  • Quel besoin le système étudié couvre-t-il ?
  • L’unité fonctionnelle permet-elle de répondre au besoin de l’utilisateur lorsqu’il s’approprie le système ?
  • Cette unité fonctionnelle permet-elle la comparaison non biaisée avec des solutions différentes, plus ou moins performantes ?
  • L’unité choisie est-elle compréhensible.

Evaluer l’impact environnemental d’un mètre carré de panneau solaire n’a alors que peu de sens. Cela ne permet de prendre en considération ni la fonction, ni la performance du système technique, ni de le comparer à d’autres alternatives. Dans un contexte d’évaluation environnementale d’un mode productif, il est alors plus opportun d’évaluer la production d’un kWh d’électricité.

En revanche, dans un contexte de recherche d’optimisation de l’empreinte environnementale de la production d’énergie d’un foyer, on pourra aller encore plus loin et avoir une approche plus systémique qui permettra de combiner à la fois réduction des besoins en énergies et production de l’énergie résiduelle. Dans ce cas l’unité fonctionnelle pourra être : produire l’électricité nécessaire à une famille de 4 personnes pendant 1 an.

Prendre du recul et se rattacher à l’unité fonctionnelle, permet alors de proposer des alternatives innovantes tant en terme de solutions techniques (combinaison de mode de production de l’énergie, monitoring, réduction des besoins énergétiques) que de modèle économique (achat, location de matériel, …).

Unités fonctionnelles et Unités déclarées, un savant mélange

Comme nous venons de le voir, une unité fonctionnelle se choisit suivant un objectif précis : celui de comprendre, d’éco-concevoir, de comparer, de communiquer, … Alors comment faire pour que l’unité fonctionnelle permette de répondre à plusieurs objectifs ?

Par exemple, dans le cas des équipements de génie climatique,  réaliser des analyses du cycle de vie devient une nécessité. L’unité fonctionnelle permet une meilleure prise en considération de l’impact des systèmes d’équipements dans l’évaluation de l’impact du bâtiment final tel que préfiguré dans l’expérimentation E+C- (qui ouvrira la voie de la nouvelle Règlementation environnementale 2020).

Pour répondre à ce nouveau besoin, nous sommes incités à proposer des unités fonctionnelles facilement intégrables dans les outils de calculs : en m² installé, en unité de produit, … mais s’agit-il vraiment d’unité fonctionnelle ?

Dans ce contexte, Uniclima, le syndicat des professionnels du génie climatique propose de faire coexister unité fonctionnelle et unité déclarée :

  • L’unité fonctionnelle (kWh, L, …) permet aux professionnels de la catégorie de produits de présenter les impacts de leur équipement sous l’angle de la performance, se différenciant ainsi par l’efficacité, le rendement, … permettant ainsi un choix éclairé de la part de l’acheteur.
  • L’unité déclarée (souvent une unité de produit) permet, quant à elle, de disposer de métriques simples pour l’intégration de l’équipement dans l’ACV du bâtiment.

Ainsi les résultats de l’ACV sont exploitables dans deux contextes d’usage très différents.

Pour conclure

Remettre l’unité fonctionnelle au centre de la démarche d’analyse du cycle de vie et plus largement d’éco-conception, c’est mieux prendre en compte l’utilisateur et privilégier son expérience. Cet aspect est souvent négligé et l’unité fonctionnelle vue comme un moyen d’orienter les résultats dans le sens souhaité par le commanditaire de l’analyse du cycle de vie. Hors si on se recentre sur l’usage et sur les clés, qui font de l’unité fonctionnelle un outil puissant, alors on obtient des résultats étonnant et une base permettant d’établir des comparaisons solides.

Quel modèle économique pour un digital écoresponsable ?

Le 7 novembre prochain, l’AGIT organise sa demi-journée annuelle de conférence « We Love Green IT » pour informer et sensibiliser le public au Green IT, apporter une vision actuelle de l’état du numérique responsable et de l’évolution de ses pratiques. Le thème choisi pour cette année est : « Quel modèle économique pour un digital responsable ? ». Pour traiter cette problématique, le programme se déclinera en trois thèmes :

  • La conception des équipements
  • La conception des services numériques
  • La communication

Organisée avec le soutien de plusieurs partenaires et sponsors, l'édition 2018 a pour ambition de:

  • Sensibiliser les parties prenantes (entreprises, collectivités, acteurs publics, associations) au sujet du numérique responsable : Green IT et IT for Green,
  • Présenter des retours d’expériences exemplaires et diffuser les bonnes pratiques
  • Fédérer les acteurs de la chaine de valeur du numérique autour d’un sujet commun (datacenter, réseaux, éditeurs logiciels, opérateurs cloud, entreprises utilisatrices, etc.),
  • Renforcer les synergies entre les clusters, fédérations et associations du numérique autour d’un sujet commun.
N'hésitez pas à suivre les avancées de l'événement et toutes les actualités sur Twitter #WLGreenIT
NegaOctet

L’appel à projet PERFECTO a permis de retenir 8 projets lauréats, collaboratifs, portés 23 entreprises. Sur les 1,5M€ de cout total des 8 projets, l’ADEME en finance 0,7 M€.

Le numérique éco-conçu, mobilisation des acteurs du développement logiciel

Nouveauté cette année, 5 des 8 projets lauréats portent sur le numérique et contribuent à structurer un écosystème autour de l’écoconception logicielle. Ces projets vont permettre une avancée significative pour réduire les impacts environnementaux liés à la conception, l’utilisation et la fin de vie logiciels.  Ils portent sur les sujets suivants :

  • Création du premier référentiel national d’évaluation de la performance environnementale des solutions logicielles (NégaOctet)
  • Pilotage automatique de logiciels pour le cloud (GL4MA)
  • Outil innovant à base d’intelligence artificielle pour des applications à faible consommation d’énergie et des datacenters à faible empreinte environnementale (GreenApp)
  • Évaluation des impacts environnementaux des logiciels sur les objets connectés (GreenLab4_IoT)
  • Solution innovante de diffusion de contenus multimédias en peer-to-peer depuis le web (WPS)

PERFECTO NegaOctet – projet collaboratif de création et d’expérimentation d’un référentiel d’évaluation de la performance environnementale des services numériques

DDemain, CODDE by LCIE, Neutreo by APL et GreenIT.fr ont décidé de mettre leurs forces et expériences en commun au sein du projet NegaOctet pour monter le premier référentiel partagé d’évaluation multicritère de la performance environnementale des services numériques .

Ce projet, d’une durée de 2 ans, a pour objectif de mettre en place les outils nécessaires à l’évaluation et à la réduction de l’impact environnemental des services numériques, à savoir une méthodologie, une base de données et un calculateur.

Ce dernier se veut inclusif, collaboratif et opérationnel. C’est pourquoi plusieurs réseaux d’envergure ont déjà rejoint le comité consultatif du projet :

  • Alliance Green IT
  • EcoInfo
  • Collectif Conception Numérique Responsable
  • Club GreenIT
  • Pole éco-conception
  • GIMELEC
  • C3D
  • CCI France

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information.

Calendrier de présentation du projet :

  • Au colloque Eco-innovation le 25 octobre à Lyon – table ronde Green IT
  • Au congrès avniR le 08 novembre à Lille – session « Green IT : comment réussir la transition écologique du numérique »

En savoir plus

habilitation epd system

Forte de sa nouvelle habilitation, DDemain est désormais en mesure de valider vos déclarations environnementales au format International EPD® system. La vérification tierce-partie de vos communications est un gage de sérieux et de qualité, mais aussi une formidable opportunité pour faire évoluer vos pratiques.

Alors, n’hésitez-pas à contacter DDemain pour faire valider vos déclarations au format :
International EPD® system
PEP ecopassport®

En attendant la fin de l'année, DDemain participe à de nombreux évènements ! Venez à ma rencontre pour échanger, débattre, avancer dans la construction d'un monde plus respectueux de notre environnement !

 

3 octobre 2018

Atelier Thématique Annuel EcoSD 2018

Organisé par PSA et Ensam, portera cette année sur, les enjeux d'écoconception associés à l'économie circulaire : Etat des besoins terrain et des solutions développées. Plus d'information : http://www.ecosd.fr/fr/actualites/
11 octobre 2018

Dépot des candidatures R-Award

A destination des enseignes, ce concours annuel organisé par le Club Deloitte Développement Durable, Eco Act, FacetoFace, Normall et le Groupe SGS récompense les enseignes pour leur démarche d'innovation responsable : RSE, Achats, Ecoconception, .... En 2018, DDemain a l'honneur de faire partie du jury Ecoconception. A vos dossiers - date limite du dépot 11 octobre 2018 - https://www.generation-responsable.fr/nos-%C3%A9v%C3%A9nements/les-r-awards-2018/
24 - 25 Octobre 2018

Colloque National Eco-Innovation - Pole Ecoconception - Lyon

Pour sa 6ième édition, le programme sera articulé autour de tables rondes, remises de prix, vitrines de produits et services éco-conçus, exposants (stands) et interventions courtes -pitchs- des participants. https://www.eco-conception.fr/static/save-the-date.html
7 novembre 2018

We Love Green IT - Quel modèle économique pour un digital responsable ?

Organisée par l'AGIT, FranceDataCenter, CINOV, Gimelec, ... cette demi journée de conférences aura pour objet trois thématiques: La conception des équipements animé par DDemain, La conception des services numériques, La communication. S'inscrire : http://2kj29.r.a.d.sendibm1.com/so9zdrm493f.html
7-8 novembre 2018

Congrès [AvniR] - 8ième édition du congrès dédié à la pensée en cycle de vie

Pour la 8ième année consécutive, le congrès Avnir aura lieu a Lille. En tant que membre du collectif Numérique responsable, Julie ORGELET a le plaisir d'animer la session dédiée au GreenIT. En savoir plus - https://congres.avnir.org/le-programme-du-congres-avnir/
Congrès [Avnir]
Pour la première fois, le congrès [AvniR] accueille une session sur le GreenIT avec comme toile de fond une question fondamentale – Comment réussir la transition écologique du numérique ?En tant que membre du collectif numérique responsable, j’aurais le plaisir d’animer cette session en présence de spécialistes reconnus du sujet :
– Caroline VATEAU – Consultante senior Green IT, Neutreo ; Secrétaire Générale de l’Alliance Green IT
– Etienne LEES PERASSO – Consultant Analyse du cycle de Vie et Ecoconception, LCIE
– Hugues FERREBOEUF – Directeur du groupe de travail “Lean ICT – Pour une sobriété numérique”, The Shift Project
– Jean-Pierre RASKIN – Professeur et chef du département d’ingénierie électrique, Université catholique de LouvainA cette occasion, nous aborderons des sujets passionnants tels que:
– Les enjeux environnementaux associées à l’IT : Ressources, Energies, Climat, …
– Les méthodes développées pour qualifier et réduire l’impact environnemental des produits et services IT
– Les démarches existantes et réussies d’écoconception de produits et de services : GreenConcept
Nous vous attendons nombreux pour échanger autour de ce sujet d’actualité : Programme de la session

Découvrez le programme complet.

Baromètre inies

La rencontre des utilisateurs de la base de données INIES s’est tenue le 3 juillet dernier. Cet événement, organisé annuellement, a été l’occasion de faire le point sur les éléments clés du baromètre, récompenser les nouveaux déclarants, annoncer les nouvelles échéances pour les déclarants.

Les chiffres clés de la base

En premier lieu, la base de données INIES est la base de données de déclarations environnementales la plus fournies au monde. Elle regroupe aujourd’hui :

  • Un total de 1 850 déclarations environnementales dont
    • 60% de FDES – Fiche de Déclarations Environnementales et Sanitaires pour les matériaux de construction
    • 40% de PEPs – Profils Environnementaux Produits pour les Equipements
  • 5 configurateurs : Betie, Save, DE bois, Pépin bio et Eib Environnemen
  • 92 déclarants
  • 97% de ces déclarations sont vérifiées
Toujours plus de déclarants

Cette année, 11 nouveaux déclarants ont rejoint la base INIES renforçant ainsi sa complétude par l’ajout de données relatives aux cloisonnements, à l’isolation, aux revêtements, aux structures, aux appareillages de l’installation électrique, aux fils et câbles et à la sécurité du bâtiment.

La base de données INIES et l’expérimentation E+C-

Enfin, à compter du 1er juillet 2019, seules des données environnementales vérifiées pourront être utilisées pour la réalisation des calculs E+/C- renforçant ainsi le rôle central de la base de données INIES dans l’expérimentation E+C-.

En savoir + : Voir le baromètre

 

Faites appel à DDemain pour vous accompagner dans la réalisation ou la vérfication de vos déclarations environnementales produits
Contactez-nous
Barometre GreenIT

Parution du lexique du GreenIT

« Du Green IT au numérique responsable » : lexique des termes de référence

Si tout le monde partage désormais l’importance des enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux associés au numérique, force est de constater que presque personne n’en maîtrise le vocabulaire. Or, « le mauvais emploi des mots cause autant d’erreurs que l’ignorance » rappelle Pierre-Claude-Victor Boiste dans le Dictionnaire universel (1843).

Ces dernières années, le Club Green IT, l’Alliance Green IT, GreenIT.fr, et le collectif Conception Numérique Responsable ont popularisé avec succès le terme « numérique responsable » pour désigner «l’ensemble des interactions entre numérique et développement durable». Si tout le monde utilise désormais ce terme, l’articulation entre ses différentes composantes n’est pas encore bien appréhendée. C’est pourquoi l’Alliance Green IT, le Club Green IT et leurs partenaires publient aujourd’hui le lexique «Du Green IT au numérique responsable».

[Extrait du communiqué de presse de l’AGIT]

Ce lexique est disponible sous licence Creative Commons à l’adresse :

https://club.greenit.fr/doc/2018-05-ClubGreenIT-lexique-numerique_responsable-v1.8.2.pdf (2 Mo).

DDemain est membre de l’Alliance Green IT (AGIT)

Congrès [Avnir]

La 8ième édition du Congrès [Avnir] aura lieu le 7 & 8 novembre prochain à Lille. Cet événement réunit sur deux jours, des experts, des scientifiques, des entreprises et des décideurs publics d’une multitude de secteurs : construction, énergie, mobilité, santé, bio-raffinerie, réseaux, TIC, textile, agro-alimentaire, etc. L’objectif est de partager et d’échanger autour des dernières avancées méthodologiques, scientifiques et techniques et ainsi de permettre aux entreprises, quelle que soit leur taille, de mieux comprendre les enjeux de la Pensée Cycle de Vie afin d’agir pour une société plus respectueuse de l’environnement.

Une session « GreenIT: comment réussir la transition écologique du numérique? » au Congrès [Avnir]

Cette année, une session dédiée au GreenIT est proposée: « GreenIT: comment réussir la transition écologique du numérique? »

Elle a pour objet la présentation des retours d’expériences des professionnels engagés dans le secteur du numérique responsable. Lors de cette session, il s’agira de voir comment les professionnels ont d’ores et déjà réussis à répondre aux questions suivantes:

– Quels sont les outils et méthodes spécifiques à l’évaluation environnementale des TICs?
– Quels impacts environnementaux pour le numérique?
– Comment s’assurer que transition numérique rime avec transition écologique ?
– Comment s’appliquent la pensée cycle de vie et l’écoconception aux services numériques ?

Par ailleurs, cette session s’ouvre également à des contributions faisant état des impacts environnementaux de la transformations de nos organisations par le numérique.

Vous souhaitez contribuer à la session GreenIT du Congrès [Avnir] ?

Vous êtes engagés dans le numérique responsable. Vous avez un projet en cours. Vous avez engagé votre entreprise dans une démarche de GreenIT. Vous avez réduit les impacts de vos services numériques. Vos témoignages sont importants alors n’hésitez pas à les partager.

Déposez votre contribution d’une longueur de 2 à 6 pages sur la plateforme dédiée avant le 15 juin 2018.

Besoin d’aide pour déposer un dossier, n’hésitez pas à faire appel à DDemain.

 

 

Share